Olloweb photographie

CONSULTATION
SUR RENDEZ-VOUS

L AU V 08/20H- SAMEDI 08/12H
(+212) 5 22 22 16 16
NUMÉRO NON SURTAXÉ

La rentrée scolaire chez l'adolescent

La rentrée scolaire chez l'adolescent

INSTITUT INTERNATIONAL D'HYPNOSE - Coaching, Préparation Mentale, Hypnose

Réussir la rentrée scolaire

Isabelle Rozière, psychologue et hynothérapeute, nous conseille, pour comprendre la rentrée scolaire chez l'adolescent.

Intégrer une nouvelle école

Votre enfant a grandi. Il entre dans une nouvelle période : celle de l’adolescence.  Et, comme tous les adolescents, il doit gérer les modifications physiques et psychiques provoquées par le bouleversement hormonal de la puberté et doit aussi gérer l’inquiétude de quitter son école pour intégrer le secondaire. Cela l’inquiète. Tous ces changements entraînent un flottement psychique.  Et, à juste titre. Il ou elle est déboussolé. Vous le (la) sentez anxieux.  Mais pas de panique.

Les adolescents ont des ressources psychologiques pour affronter la nouvelle situation. Et d’ailleurs, cela se règle très vite. Sa nouvelle vie est entrain de se créer devant vous... Votre enfant  vous  raconte un peu  de sa journée le soir à table. Il  critique de façon positive ou négative sa nouvelle école. Vous entendez les nouveaux noms de professeurs. Il a rencontré de nouveaux copains. Vous découvrirez le prénom  du voisin de table, de celui ou celle qui chahute un peu en classe, de celle qui est sérieuse. Ouf ! Voilà votre adolescent(e)  a trouvé sa place. Il ne reste plus à qu’à travailler et réussir.

Mais, quelque fois l’intégration prend plus de temps. L’adolescent  boude, s’énerve souvent, ne veut rien dire de ce qu’il fait à l’école, n’arrive pas à s’endormir,  recherche plus souvent la présence familiale. Ces symptômes ne doivent pas dépasser plus de quatre semaines sinon ils signent une « anxiété de séparation ».

La séparation est une situation qui se retrouve à tous les moments de la vie. Très tôt, le bébé est confronté à cette situation. Au début de sa vie, il vit dans une relation dite fusionnelle d’avec sa mère.  Elle et lui ne font qu’un,  puis peu à peu il se sépare psychiquement  et physiquement d’elle et devient alors « un sujet entier » différent d’elle et c’est cela qui le construit. C’est la première séparation. Sa vie de petit enfant sera jalonnée d’autres séparations.  Certains séparations se passent bien, d’autres moins bien. Ce qui provoquent chez  l’enfant puis l’adolescent et plus tard l’adulte une «  anxiété de séparation ». Ce trouble entraîne une réelle détresse car inconsciemment, la personne ressent un  sentiment d’abandon, d’insécurité et de danger. 

Que faire alors ? Observez, dans un premier temps, le comportement de votre adolescent et essayez d’engager le dialogue avec lui ou elle. Vous pouvez commencer la discussion par des phrases  telle que «  je vois que tu ne vas pas bien,  qu’est-ce que tu penses que l’on pourrait faire pour que ça aille mieux ? » « Qu’est ce qui te préoccupe ? » Cela pourra peut-être suffire à l’aider à exprimer son anxiété et à la régler.

Si vous remarquez que l’angoisse devient trop douloureuse et compliquée et que vos discutions le bloquent un peu plus, n’hésitez pas à prendre un rendez vous avec un professionnel formé en hypnose car l’anxiété de séparation l’empêchera de s’épanouir dans sa nouvelle vie et provoquera une altération dans le fonctionnement scolaire puis social. 

Isabelle Roziere

 Psychologue et hypnothérapeute

Octobre 2018